Les chefs luttent contre le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est un vrai fléau et on en parle de plus en plus : à la télévision, dans la presse, la radio…

Selon le ministère de l’agriculture et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO), chaque année 1,3 milliard de tonne de nourritures est gaspillée dans le monde.  En France, c’est  l’équivalent de 20 kilos par personne (dont 7 kg encore emballés) soit une perte de 400€ par an et par foyer. A Paris, ces chiffres atteignent des records avec 35 000 tonnes de nourriture encore emballées qui sont jetées. Face à ce constat alarmant la ville de Paris a lancé en 2015 un plan antigaspi afin de diviser par deux le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

De nombreuses associations œuvrent dans ce sens depuis quelques années prenant conscience que le gaspillage alimentaire doit cesser. C’est le cas de la Tablée des chefs, créée en 2002 par Jean-François Archambault au Québec et qui possède une antenne française depuis 2013 dirigée par Vincent Brassart. Le but est de récupérer les surplus dans les restaurants afin de les distribuer aux personnes dans le besoin et aux associations d’aides alimentaires. Elle organise aussi chaque année en mars la « semaine des écoles hôtelières » ayant pour but de sensibiliser les futurs cuisiniers et professionnels du secteur au gaspillage. La Tablée des Chefs est entourée de 30 chefs engagés qui bénéficient pour la plupart d’une forte notoriété médiatique comme Guillaume Gomez (porte parole de l’association), Pierre Hermé, Simone Zanoni ou encore Thierry Marx ce dernier étant très impliqué dans les actions sociales.

Les chefs, qui sont de plus en plus médiatisés, utilise leur notoriété pour faire passer des messages forts et trouver des solutions à ce fléau.

Le 16 octobre 2016, lors de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire crée par le gouvernement il y a quatre ans, huit chefs ont proposé un brunch anti gaspi à partir des invendus récupérés à Rungis et sur les marchés. C’est ainsi que Thierry Marx et Pierre Sang entre autre ont réalisé un brunch pour 1500 personnes à Paris avec des aliments invendus.

Certains restaurateurs se sont également prêtés au jeu partout en France durant cette journée en proposant des plats anti gaspi dans leurs établissements.

Mais d’autres ont carrément fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire le concept de leur restaurant. C’est ainsi que le Rude Food, un restaurant à Malmoë en Suède, propose des menus basés entièrement sur les invendus des marchés. Ils récupèrent ainsi des fruits et légumes « moches » qui ne se vendent pas en supermarchés car non standardisés ou alors les produits des fins de marché qui vont être jetés. Ce restaurant est dans l’air du temps, propose des repas sains et surtout ne dépense que 5% de leur budget dans la nourriture contre 25% pour un restaurant traditionnel.

A Paris, le Freegan Pony (19ème arrondissement) va aussi dans ce sens puisqu’il propose des repas végétariens avec des légumes invendus du marché de Rungis et le tout à prix mini !

A la télévision, la lutte contre le gaspillage alimentaire est à la mode. Les français sont friands des tours de magies culinaires que peuvent réaliser les chefs médiatisés avec une simple boîte de thon, un peu de riz et un reste de sauce tomate. Comment finir les fonds de placards et du coup consommer moins, des trucs et astuces dont les consommateurs et téléspectateurs raffolent !

Le 7 octobre 2016, M6 proposait une émission style Top Chefs mais intitulée « Gaspillage alimentaire : les chefs contre-attaquent ».  Les chefs les plus connus du PAF se sont retrouvés pour réaliser un banquet géant à Lille à partir de produits récupérés car invendus ou destinés à la poubelle. Pendant 2h30, Cyril Lignac, Ghislaine Arabian, Yves Camdeborde, Philippe Etchebest, Florent Ladeyne… ont montré aux français comment récupérer les invendus et les transformer en un repas simple, équilibré et délicieux.

Toques Chefs, la nouvelle émission d’M6 animée par le charismatique Norbert Tarayre, propose elle aussi des trucs et astuces pour cuisiner des plats simples avec ce que l’on a déjà dans nos placards et notre frigo. Une formule qui fonctionne puisque ce sont des plats faciles à réaliser et surtout qui ne demandent pas un gros budget puisque l’on est censé avoir (presque) tout ce qu’il faut dans le placard.

Mais les chefs ne sont pas toujours devant les caméras ou dans des associations pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Le pâtissier Vincent Guerlais à Nantes a rejoint il y a une semaine l’aventure Too Good to Go pour lutter contre le gaspillage. Le principe est simple : il faut télécharger l’application Too Good To Go pour être prévenu de la disponibilité d’éventuels invendus. Vincent Guerlais propose ainsi ses pâtisseries invendues du jour par lot de 3 pour 5€. Une belle initiative qui permet à ses belles créations de ne pas finir abandonnées au fond d’une poubelle et permet aux gourmands de se délecter de ces merveilles à petit prix.

Nicolas Haelewynde chez Karamel Paris lutte aussi à sa façon contre le gaspillage. Réputé pour ses gâteaux au caramel à tomber par terre, il a crée un panier de viennoiseries « gueules cassées » avec des rabais pour permette aux viennoiseries moins belles que les autres mais tout aussi bonnes d’être vendues. Une bonne initiative !

Et vous, comment luttez-vous contre le gaspillage alimentaire ? 🙂

Publicités

Un commentaire sur « Les chefs luttent contre le gaspillage alimentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s